La Liberté

L’éruption a dévasté les îles Tonga

Publié le 19.01.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Pacifique » Les îles Tonga apparaissent dévastées, avec des pans entiers de l’archipel couverts de cendres ou ravagés par un tsunami, selon de nouvelles images satellitaires.

Trois jours après l’éruption qui a provoqué le tsunami et fait trois morts, selon l’ONU, l’étendue des dégâts reste mal connue dans ce petit royaume de 100 000 habitants, coupé du monde après la rupture du câble le reliant au réseau internet.

L’éruption volcanique, entendue jusqu’en Alaska (Etats-Unis), à plus de 9000 km de là, a été la plus importante enregistrée depuis des décennies: un énorme champignon de fumée de 30 km de haut, qui a dispersé cendres, gaz et pluies acides à travers la région Pacifique, immédiatement suivi du déclenchement d’un tsunami.

Des vagues de 15 mètres de haut ont été enregistrées, a témoigné le gouvernement des Tonga dans un communiqué. Elles ont déferlé sur la capitale Nuku’alofa, dont les habitants ont fui vers les hauteurs, laissant derrière eux des maisons inondées, tandis que des roches et de la cendre tombaient du ciel.

Trois personnes ont été tuées et «un certain nombre» ont été blessées, a ajouté le gouvernement sur Twitter, qualifiant l’explosion du volcan de «désastre sans précédent».

Parmi les morts figure une Britannique âgée de 50 ans, Angela Glover, emportée par le tsunami après avoir essayé de sauver les chiens de son refuge.

Des images satellitaires diffusées hier par Maxar Technologies montrent une vaste étendue d’eau à l’endroit même où une grande partie du volcan s’élevait au-dessus de la mer avant l’éruption. Seules deux îles volcaniques relativement petites restent émergées. «Ce que nous voyions au-dessus de l’eau et qui est détruit maintenant, ce n’était que la pointe d’un volcan qui avait grandi sur le bord de l’énorme volcan sous-marin», a expliqué Heather Handley, vulcanologue à l’université Monash, en Australie.

Sur des images aériennes prises par un vol de surveillance néozélandais, la côte d’une île est bordée d’arbres passés du vert au gris sous l’effet des retombées volcaniques. Les cendres ont aussi recouvert les champs de l’île, selon d’autres images d’un avion de patrouille de l’armée australienne.

ats/AFP

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Le régiment Azov s’est rendu

    Ukraine » Kiev a ordonné de se rendre aux derniers militaires retranchés dans l’usine Azovstal de Marioupol. Le régiment ukrainien Azov, encore retranché en...
  • Une tornade fait 30 blessés

    Allemagne » Plus de trente personnes ont été blessées, «dont dix grièvement» à Paderborn. Cette ville de l’ouest de l’Allemagne a été traversée par une...
  • La Syrie dit non à la Turquie

    Retour des réfugiés » La Syrie a «rejeté» hier les déclarations du président turc Recep Tayyip Erdogan sur le retour d’un million de réfugiés syriens dans des...
  • Une diplomate aux affaires étrangères

    France » La composition du nouveau gouvernement autour de la première ministre Elisabeth Borne a été dévoilé. Le président français Emmanuel Macron a nommé...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00