La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Edito: tenir les promesses sur l’égalité

Ce dimanche 25 septembre, le peuple suisse a accepté d’un cheveu la réforme AVS 21. La réaction de François Mauron, rédacteur en chef de La Liberté.

François Mauron, rédacteur en chef de La Liberté, s'exprime sur le résultat des votations. © Charly Rappo
François Mauron, rédacteur en chef de La Liberté, s'exprime sur le résultat des votations. © Charly Rappo

François Mauron

Publié le 25.09.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Editorial» Il s’en est fallu d’un cheveu. Mais au terme d’un long suspense, les citoyens suisses ont finalement accepté ce dimanche du bout des lèvres de relever l’âge de la retraite des femmes de 64 à 65 ans, entérinant ainsi la réforme de l’AVS concoctée par le Conseil fédéral et par le parlement. Pour le ministre fribourgeois socialiste Alain Berset, qui portait ce projet contre les siens, c’est une belle victoire. D’abord sur une forme de fatalité, puisque depuis un quart de siècle, toutes les tentatives de révision de l’AVS avaient échoué. Mais aussi, plus symboliquement, sur son vieil adversaire Pierre-Yves Maillard, le tribun des opposants à nouveau dressé sur son chemin, onze ans après leur lutte fratricide dans la course au Conseil fédéral.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11