La Liberté

Un ex-employé porte plainte

Publié le 06.07.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Archegos » Un ancien employé du fonds américain Archegos, dont les déboires ont coûté des milliards à plusieurs grandes banques en 2021, dont Credit Suisse, a porté plainte au civil contre le fonds et ses dirigeants. Il les accuse d’avoir menti aux banques et à ses salariés.

Dans un document judiciaire déposé hier auprès d’un tribunal fédéral de Manhattan, Brendan Sullivan accuse nommément le fondateur d’Archegos, Bill Hwang, ainsi que cinq autres membres de l’équipe dirigeante. «Ils ont menti sur l’ampleur des investissements d’Archegos», écrivent les avocats de M. Sullivan, un ex-analyste du fonds.

«Ils ont menti sur les montants en espèces qu’Archegos avait à sa disposition. Ils ont menti sur la nature des actions détenues par Archegos. Et nous soutenons que leur mensonge visait à ce que les banques n’aient aucune idée du fait qu’Archegos se livrait à une vaste manipulation du marché», poursuivent les avocats.

Grâce à des produits financiers complexes, Archegos avait accumulé des paris risqués dans quelques entreprises, mettant en danger plusieurs clients bancaires dont Credit Suisse, UBS, Morgan Stanley et Nomura, qui ont perdu un total de 10 milliards de dollars. ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11