La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le Brésil face à deux extrêmes

Une présidence Lula ne réglerait pas les problèmes laissés par Jair Bolsonaro, estime un économiste

«Dehors Bolsonaro»: la popularité du président n’est pas au beau fixe... © Keystone
«Dehors Bolsonaro»: la popularité du président n’est pas au beau fixe... © Keystone

BERTRAND DUROVRAY, SaO PAULO

Publié le 28.01.2022

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Brésil » Secteurs économiques surprotégés, infrastructures précaires et système fiscal inefficace: chroniqueur pour O Estado de Sao Paulo, un des journaux les plus importants du Brésil, Claudio Adilson Gonçalez n’a pas de mots assez durs pour fustiger les politiques, de gauche comme d’extrême droite. Alors que la banque centrale a fortement relevé son taux d’intérêt directeur et que le pays entame une année électorale de tous les dangers, le docteur en économie de l’Université de Sao Paulo, qui se situe politiquement au centre, affine ses idées pour un Brésil plus juste, socialement et économiquement, qui ferait fi du radicalisme politique pour, enfin, avancer dans la voie du progrès.

Vous estimez que depuis cinq mandats, peu de mesures politiques ont eu un impact positif sur le pays. En cause, la tentation autocratique du président élu de défaire le travail de ses prédécesseurs. Comment dépasser cet écueil? En réélisant Jair Bolsonaro?!?

Cla

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00