La Liberté

Davantage de considération

Partager cet article sur:
24.04.2020

Merci du fond du cœur, à vous toutes et tous, pour vos généreux applaudissements! Au-delà de cette pandémie et d’une possible autre, il serait temps de considérer enfin le personnel soignant et sa réalité quotidienne!

M. Godel, est-ce que les «mercis» et les applaudissements journaliers de la population permettront, le moment venu, à vous et aux députés du Grand Conseil d’avoir une réflexion positive et respectueuse envers nos futures retraites?

Mme Demierre, votre rôle est de défendre notre hôpital public (HFR) et d’éviter à tout prix qu’on le dépèce au profit du privé. Il a assez souffert ces dernières années face aux agissements et aux dissensions de celles et ceux qui étaient censés le défendre.

M. Berset, merci de prendre en compte les soins infirmiers pour les prochaines décennies. Seulement 43% du personnel soignant est formé en Suisse! Pourquoi un tel déficit? Une réflexion de fond s’impose. Un pays riche comme la Suisse n’a-t-il pas la capacité de gérer des formations infirmières pour répondre au besoin du pays?

Vous, politiciens de tous bords, respectez notre profession de soignant, nos grandes compétences dispensées 24 heures sur 24, 365 jours par an, et arrêtez avec vos stéréotypes de «vocation». Des mesures comme revalorisation, attractivité, rémunération doivent être totalement repensées pour éviter de plus graves pénuries!

Pierre-André Fontaine,

assist. en soins et santé communautaire aux urgences de l’HFR, Marly

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00