La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Un grand chanteur et poète inconnu des Romands s’en est allé

Endo Anaconda (1955-2022). © Keystone
Endo Anaconda (1955-2022). © Keystone
Publié le 05.02.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Endo Anaconda » Une énorme tristesse s’est abattue sur la Suisse alémanique mercredi après-midi, à l’annonce du décès d’Endo Anaconda, de son vrai nom Andreas Flückiger, chanteur du groupe bernois Stiller Has. Les notifications ont fusé sur tous les téléphones, les flashes d’informations ont ouvert avec la nouvelle. Un exemple, un de plus, de la profondeur que peut prendre, parfois, le fossé culturel entre les régions du pays.

«Une bête de scène et un grand poète», commentent, en chœur mais indépendamment l’un de l’autre, le journaliste musical Eric Facon et Carine Zuber, directrice du club zurichois Moods jusqu’à l’année passée. Le Bernois décédé à l’âge de 66 ans ne laissait personne indifférent, par sa présence, sa puissance vocale et ses textes. Le disque enregistré en concert et sorti en 2015, Alterswild, en témoigne.

Mais pourquoi sa renommée n’a-t-elle, à ce point-là, pas passé la barrière des rösti? Après tout, le chansonnier Mani Matter, Bernois lui aussi (193

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00