La Liberté

Romands intimes

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Un extrait de la série L’œil de l’amour du Zurichois René Groebli, sensuel journal photographique tenu en France lors de son voyage de noces en 1952. © René Groebli
Un extrait de la série L’œil de l’amour du Zurichois René Groebli, sensuel journal photographique tenu en France lors de son voyage de noces en 1952. © René Groebli
Romands intimes
Romands intimes
Partager cet article sur:
01.02.2020

Revue » Un numéro des Moments littéraires met à l’honneur les diaristes suisses, nombreux à s’épanouir dans l’ombre du monumental Journal d’Amiel.

Tenir un journal pour plonger en soi, se penser, annoter son existence ou la contempler à distance. Pratique de l’intime que nombre d’écrivains ont en partage, et particulièrement ici où Rousseau en rêveur et Benjamin Constant en secret ont fait figure de précurseurs. La Suisse romande, terreau propice à l’introspection?

Voire. Ni la «littérature romande» ni le genre diaristique ne se laissant enclore dans une définition précise, difficile d’en juger. «Rien de plus protéiforme que le journal dit intime: les frontières en sont aussi indécises que celles de «l’intime», et que celles de l’individu lui-m&

Même sujet
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00