La Liberté

Le virus nous révèle

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Image tirée du film sud-coréen Pandémie (en anglais The Flu), sorti en 2013 et projeté au Festival international de films de Fribourg l’année suivante. © DR
Image tirée du film sud-coréen Pandémie (en anglais The Flu), sorti en 2013 et projeté au Festival international de films de Fribourg l’année suivante. © DR
Partager cet article sur:
06.03.2020

Alors que prolifère le coronavirus, la réalité semble rejoindre ces fictions de la contagion qui éclairent notre nature profonde. Car «l’épidémie, c’est l’homme contre lui-même»

Thierry Raboud

Contaminations » Il se répand, fulgurant. Et c’est toute la collectivité qui tremble, secouée de convulsions allant du déni à l’hystérie, de l’aveuglement relativiste à la psychose. Le coronavirus, qui depuis le début de l’année prolifère sur la surface du globe, éprouve les liens qui nous unissent à nos semblables. Menacé, l’homme social se révèle à lui-même. Voici alors qu’apparaît ce «mélange de courage et de couardise, de dévouement et d’égoïsme» qu’évoquait Hervé Bazin dans Le neuvième jour (1994), roman qui décrit les ravages d’une «sur-grippe» partie d’Inde pour se disséminer en «métastases lointaines où les lignes aériennes jouaient le rôle d’une circulation sanguin

Même sujet
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Lecture en terrasse

    Fribourg. » C’est l’été et c’est en terrasse que le café du Belvédère, à...

  • pictogramme abonné La Liberté Léman slave

    Editrice tournée vers le grand Est, la lacustre Fanny Mossière est aussi une...

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00