La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Un hommage aux rêveurs électriques des années 80

Marianne (Marie Colomb), celle par qui vient le trouble. © DR
Marianne (Marie Colomb), celle par qui vient le trouble. © DR
Publié le 02.07.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Rattrapage » César du Meilleur premier film 2022, Les Magnétiques de Vincent Maël Cardona sort en DVD.

Trop de gens ignorent encore l’existence des Magnétiques. Après sa présentation au festival de Cannes 2021 dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs, ce premier long-métrage réalisé par Vincent Maël Cardona est sorti dans les salles en novembre dernier mais n’est même pas arrivé jusqu’à Fribourg. Celles et ceux qui, malgré tout, ont eu la chance de le découvrir sur un écran large, confirmeront que le film leur a troué l’âme avant de laisser dans leur mémoire un souvenir impérissable. Il est vrai que le cinéma d’auteur français contemporain n’a pas pour habitude de produire des œuvres aussi humaines et aussi justes.

Voilà un film qui pulse comme un concert de rock et qui s’impose comme le plus bel hommage rendu aux rêveurs électriques des années 80. L’histoire ici contée est celle de Philippe Bichon, un garçon taiseux dont le grand frère, Jérôme, est la voix de Ra

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11