La Liberté

Parasite le film qui change la donne

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le réalisateur coréen Bong Joon-ho pose avec ses statuettes qui promettent de changer la donne pour le cinéma asiatique et étranger aux Etats-Unis. © Keystone
Le réalisateur coréen Bong Joon-ho pose avec ses statuettes qui promettent de changer la donne pour le cinéma asiatique et étranger aux Etats-Unis. © Keystone
Partager cet article sur:
11.02.2020

Le film du Coréen Bong Joon-ho a remporté quatre Oscars et ouvre ainsi la voie au cinéma étranger

Olivier Wyser

Cinéma » Les Oscars? C’est nul! Voilà bien une cérémonie pompeuse qui consacre des grosses machines promotionnelles entre deux défilés de mode de smokings rigides portés par des mâles blancs au sourire Email Diamant et de robes à paillettes échancrées qui drapent des starlettes figées au botox… Oui, certes, mais pas cette fois. Dans la nuit de dimanche à lundi, la scène du Dolby Theater de Los Angeles a été victime d’un coup de théâtre absolument inédit. Tout semblait écrit mais le film coréen Parasite, du réalisateur Bong Joon-ho, a déjoué l’histoire en raflant quatre prix… Les plus importants en plus: meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario original et meilleur film international.

Il ne reste plus que des miettes aux grands favoris tels que

Même sujet
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00