La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

House of Gucci , tragédie outrancière

Ridley Scott convie une pléiade d’acteurs hollywoodiens pour conter la déchéance de la maison Gucci

Adam Driver et Lady Gaga deviennent à l’écran Maurizio Gucci et sa femme Patrizia Reggiani, qui a commandité son assassinat. © Universal
Adam Driver et Lady Gaga deviennent à l’écran Maurizio Gucci et sa femme Patrizia Reggiani, qui a commandité son assassinat. © Universal

Olivier Wyser

Publié le 23.11.2021

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

House of Gucci » On a à peine eu le temps de digérer son précédent film, Le Dernier duel – chanson de geste féministe, et clivante, sortie il y a quelques semaines seulement – que Ridley Scott revient sur les écrans avec un nouveau long-métrage d’une ambition folle: House of Gucci. Habitué aux films cultes (Blade Runner, Alien, Thelma et Louise, Gladiator), le cinéaste britannique de 83 ans empoigne un fait divers qui a secoué l’Italie dans les années 1990: l’assassinat de Maurizio Gucci, héritier de la célèbre maison de couture florentine, commandité par son ex-femme Patrizia Reggiani.

L’histoire d’une vengeance calculée et fomentée durant des années de mariage sur fond de luxe et de glamour. En parallèle, Ridley Scott narre l’ascension puis la chute d’une grande maison de mode ita

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11