La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Feu l’inspiration hollywoodienne…

Faut pas énerver Charlie, sinon, ça chauffe. © Universal
Faut pas énerver Charlie, sinon, ça chauffe. © Universal
Publié le 01.06.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Firestarter » Le romancier Stephen King n’a, de Carrie à Ça en passant par Les Évadés, jamais cessé d’inspirer la culture américaine et le cinéma en particulier. En outre, depuis quelques années, Hollywood remet au goût du jour des œuvres de l’auteur déjà adaptées avec plus ou moins de succès par le passé. Tel est donc le cas de Firestarter, porté à l’écran par Mark L. Lester en 1984. La tâche est cette fois confiée à Keith Thomas (The Vigil) pour la mise en scène et Scott Teems (Halloween Kills) pour le scénario. Les deux compères ont gardé les personnages et les grandes lignes du roman mais principalement modifié la structure du récit.

À la suite d’expériences menées sur ses parents avant sa naissance, une petite fille dével

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11