La Liberté

Le trait inoubliable d’Albert Uderzo

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
25.03.2020

Carnet noir » Le dessinateur français, papa entre autres d’Astérix, est décédé à 92 ans d’une crise cardiaque

Tamara Bongard avec l'ATS/AFP

Ses dessins en ont fait voir de toutes les couleurs aux Romains, pourtant il était daltonien. Il prétendait avoir des gros doigts de boucher – il en possédait même douze à la naissance, une anomalie corrigée par une opération – et il faisait évoluer ses personnages élégamment d’une case à l’autre. Ses héros sont mondialement célèbres, tandis que lui assurait ne pas être reconnu dans la rue. Il a célébré la bonne chère et la joie tout au long de sa carrière, et nous laisse désormais avec un goût de tristesse dans la bouche. Albert Uderzo, le dessinateur entre autres d’Astérix, est décédé à l’âge de 92 ans. C’est une crise cardiaque qui l’a emporté, sans lien avec le Coronavirus. «Il était très fatigué depuis plusie

Même sujet
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Lire

    Avec ces deux Belges, le prolifique et fin Zidrou au scénario et la talentueuse...

  • pictogramme abonné La Liberté Courir

    Epique » A l’heure où l’hybride 32e édition des Jeux Olympiques s’ouvre à...

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00