La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les jours où je rêve d’être Danois

Copenhague: capitale des pistes cyclables, havre d’insouciance pour les fous de vélo. © Darth Liu/Unsplash
Copenhague: capitale des pistes cyclables, havre d’insouciance pour les fous de vélo. © Darth Liu/Unsplash
Partager cet article sur:
Publié le 21.10.2021

Michaël Perruchoud

Le mot de la fin

Mes filles, casquées et gantées en ce dimanche d’automne, me disent qu’on ferait mieux de sortir de la ville en voiture. «Tu pourrais les mettre dans le coffre!» me lancent-elles à propos de leurs vélos.

Les soupçonnant de paresse, je réponds que non, qu’il n’y a rien de plus ridicule que de fourrer des vélos dans une auto, qu’elles sont assez grandes pour avaler quelques kilomètres sans support motorisé. «C’est juste que, les autres fois, tu disais que c’était dangereux…» «C’est que les autres fois, vous étiez encore petites!» «Mais alors, on n’a qu’à prendre le chemin «comme d’habitude», non?»

Elles évoquent la voie que l’on emprunte en famille quand on a le cœur fragile, celle qui finit par lasser les â

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00