La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Le curieux oubli de notre colonie

Aujourd’hui, en sortant le drapeau étoilé, les Suisses répareraient un curieux oubli… © Keystone
Aujourd’hui, en sortant le drapeau étoilé, les Suisses répareraient un curieux oubli… © Keystone

Pascal Bertschy

Publié le 04.07.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Le mot de la fin

Nous sommes le 4 juillet, jour où les Etats-Unis célèbrent leur fête nationale. Comme chaque année, je suis étonné: nous ne la fêtons pas chez nous. A mon avis, il doit s’agir d’un oubli.

Le Jour de l’Indépendance est une des rares choses que nous n’empruntons pas aux Etats-Unis. C’est incompréhensible, vu notre ardente américanophilie. Pourquoi jouer petit bras? La Suisse devrait foncer, se hisser à la hauteur de son statut de colonie de l’Empire. Qu’attendons-nous pour célébrer notre fête nationale le Jour de l’Indépendance américain?

Le 4 juillet serait notre Jour de la Dépendance. Il officialiserait notre idylle avec l’Amérique, nous permettrait de vivre en pleine lumière notre passion pour cette attirante maîtresse.

Et puis le 4 juillet est plus rassembleur. Le 1er août: pas terrible pour réunir les Suisses, entre ceux qui viennent de partir en vacances et ceux qui ne sont pas encore rentrés.

Bye bye nos timidités, place à la joie! A cha

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Les demoiselles du lac Léman

    Le mot de la fin Vous est-il déjà arrivé de jouer au touriste dans votre région? Et de la découvrir peut-être avec d’autres yeux? Les Suisses étant de...
  • pictogramme abonné La Liberté Le tri sélectif et le poids du jambon

    Le mot de la fin On a eu l’impression de griller sous le soleil tout l’après-midi, mais là, à l’approche du petit village, on se rend compte qu’il fait...
  • pictogramme abonné La Liberté L’extinction de nos amis dinosaures

    Le mot de la fin Enfant, j’avais deux passions dans la vie: les macaronis, les aventures de Pocahontas en VHS et les dinosaures (ça fait trois oui mais j’ai...
  • Détruire une trop belle pierre

    Le mot de la fin Nadine, ce n’était pas à proprement parler ma cousine, et moins encore ma grande sœur, mais elle a un peu joué ces rôles-là sans l’avoir...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11