La Liberté

Le confinement a aussi eu du bon

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Netflix et la télécommande: Angélique songe déjà avec un brin de nostalgie à cette période où elle a pu se reconnecter à l’essentiel... © Keystone
Netflix et la télécommande: Angélique songe déjà avec un brin de nostalgie à cette période où elle a pu se reconnecter à l’essentiel... © Keystone
Partager cet article sur:
11.05.2020

angélique eggenschwiler

Le mot de la fin

Depuis aujourd’hui, les enfants sont de retour à l’école et les retraités au PMU. Ça y est, nous commençons à voir le bout du tunnel. Un long tunnel pour tous ceux qui comparaient cette traversée à un séjour en prison.

Une prison, vraiment? Entre nous, votre coloc n’a tué personne, vous ne risquiez pas un coup de couteau sur le chemin de la douche et c’est peut-être un détail, mais il y a une porte entre votre salon et vos WC.

Soyons honnêtes, pour la grande majorité de la population qui n’y a pas laissé deux mois de salaire ou un peu de sa santé mentale, le confinement n’avait pas que des mauvais côtés. Tout le monde s’est enthousiasmé devant les clichés d’une Venise convalescente après des décennies d’agression touristique. Les animaux sauv

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00