La Liberté

Le chagrin américain est universel

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A Los Angeles, des manifestants défilent pour témoigner leur soutien à la famille Floyd. © Keystone
A Los Angeles, des manifestants défilent pour témoigner leur soutien à la famille Floyd. © Keystone
Partager cet article sur:
05.06.2020

Pascal Bertschy

Le mot de la fin

La mort de George Floyd, Noir américain de 46 ans asphyxié pendant son arrestation à Minneapolis, est une abomination.

Celle de João Pedro Matos Pinto, jeune Noir de 14 ans tué dans son salon par une balle de la police de Rio de Janeiro, est une horreur. La mort de Collins Khosa, 40 ans, humilié puis tabassé par des soldats en Afrique du Sud parce qu’il buvait une bière sur son pas de porte, est une ignominie.

Pardon? Vous saviez pour George Floyd, mais pas pour les deux autres? Ah oui, bien sûr.

Nous pourrions évoquer aussi des drames survenus par exemple au Nigeria, aux Philippines et au Togo, où les bavures militaires et policières relèvent quasiment de la routine. Mais vous auriez les yeux ronds, nous le sentons, et tout cela vous paraîtrait trop lointain.

Le Nigeria et le Togo, c’est où ça dé

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00