La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

De beaux salauds avec Richard

Les petits soldats de ce genre, Richard en possédait toute une collection. © Martijn Hendrikx/Unsplash
Les petits soldats de ce genre, Richard en possédait toute une collection. © Martijn Hendrikx/Unsplash

Michaël Perruchoud

Publié le 05.07.2022

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Le mot de la fin

Les derniers jours d’école, les ultimes feux de la primaire. Nous aurions dû nous en réjouir, mais nous n’avions pas encore la tête aux vacances. A cause de cette fiche qui traînait dans nos cuisines et qui nous embêtait bien.

Pourtant, quand nous avions reçu la nouvelle, nous en avions sauté de joie! Non seulement nous avions le droit de faire une demande pour ne pas être séparés au CO, mais, joie ultime, nous pouvions être jusqu’à trois à la signer.

Trois. Frédéric, Sylvain… et moi! Les inséparables. Cinq ans que nous ne nous quittions pas, que nous nous enjolivions nos heures de classe, férus de sport et de BD, cinq ans que nous allions chez l’un ou chez l’autre les jeudis après-midi.

Frédéric, Sylvain et moi, c’était une douce évidence

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11