La Liberté

C’est comment qu’on freine?

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La valse folle de ce monde et sa spectatrice. © Keystone
La valse folle de ce monde et sa spectatrice. © Keystone
Partager cet article sur:
06.06.2020

Jean Ammann

Le mot de la fin » «C’est comment qu’on freine?» demandait Bashung à l’époque des premiers fax, en 1982, et depuis cette date, nous accélérons. Nous avons accéléré jusqu’à la récente pandémie qui offre, selon les données d’un institut de recherche californien, «trois semaines de répit à la Terre» (Le Monde): le 22 août 2020, nous aurons consommé toutes les ressources que la planète peut fournir en une année. Les prévisions estimaient que ce jour funeste, «le jour du dépassement», arriverait à la fin du mois de juillet. En 2019, ce fut le 29 juillet.

Six mois de virus, deux mois de confinement, 20 à 25 millions de chômeurs supplémentaires, une économie à l’arrêt, «la plus grave crise depuis la Seconde Guerre mondial

Articles les plus lus
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00