La Liberté

Servette bat difficilement Winterthour

Le défenseur de Winterthour Granit Lekaj intervient devant le Servettien Miroslav Stevanovic. © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Le défenseur de Winterthour Granit Lekaj intervient devant le Servettien Miroslav Stevanovic. © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Le Genevois David Douline s'impose devant le Zurichois Francisco Rodriguez. © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Le Genevois David Douline s'impose devant le Zurichois Francisco Rodriguez. © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI


Publié le 06.08.2022
Partager cet article sur:


Leader provisoire de Super League, mais plus que jamais à la recherche de son football: le Servette FC d'Alain Geiger cultive un certain paradoxe en cet été 2022.

A La Praille, devant une affluence toujours aussi misérable - 4624 spectateurs -, les Grenat ont battu Winterthour 1-0 pour prendre la tête du classement avant les matches de Saint-Gall et des Young Boys. Ils affichent huit points en quatre rencontres.

Face au néo-promu, les Genevois ont cueilli un succès heureux. Ils ont, en effet, ouvert le score à la 81e minute sur un penalty transformé par Patrick Pflücke alors qu'ils ne s'étaient pas encore ménagé une seule véritable occasion. Bien décevant jusqu'à cette 81e minute, l'Allemand a pris à contre-pied Timothy Fayulu pour asseoir la victoire des siens.

L'homme du match fut Boubacar Fofana, qui a "inventé" ce penalty. Après une série de dribbles sur le côté droit, il a été stoppé irrégulièrement selon l'arbitre par le capitaine Granit Lekaj. Introduit à l'heure de jeu, le Français a eu l'immense mérite de donner enfin de la vie à une attaque servettienne désolante de médiocrité.

Winterthour manque de tranchant

Battu une troisième fois de rang après son partage de l'enjeu contre Bâle lors de la première journée, Winterthour ne méritait sans doute pas de s'incliner. L'entraîneur Bruno Berner avait vu juste avec la titularisation de Fayulu dans la cage et le recours à une défense à cinq.

L'ancien international regrettera toutefois le manque de tranchant de son équipe dans les trente derniers mètres. Héros servettien des deux dernières rencontres, Jérémy Frick n'a, ainsi, eu aucun arrêt à faire. Celui ne lui arrivera sans doute pas dimanche prochain à Berne contre les Young Boys...

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11