La Liberté

Renovate Switzerland bloque brièvement l'entrée de Lausanne

Renovate Switzerland a lancé une nouvelle opération de blocage d'autoroute, ce matin à l'entrée de Lausanne. © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Renovate Switzerland a lancé une nouvelle opération de blocage d'autoroute, ce matin à l'entrée de Lausanne. © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
L'opération de Renovate Switzerland a duré une quinzaine de minutes mardi matin sur l'autoroute menant à l'entrée de la Maladière, à Lausanne. © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
L'opération de Renovate Switzerland a duré une quinzaine de minutes mardi matin sur l'autoroute menant à l'entrée de la Maladière, à Lausanne. © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON


Publié le 04.10.2022
Partager cet article sur:


Des militants de Renovate Switzerland ont brièvement bloqué mardi matin l'autoroute menant à Lausanne. Quatre activistes se sont assis sur la route entre la Bourdonnette et l'entrée de la Maladière, où ils ont déployé une banderole du nom de leur mouvement.

Si deux d'entre eux ont été rapidement délogés par la police, deux autres sont restés un peu plus longtemps sur place, la main collée au bitume. Après environ un quart d'heure, des ambulanciers sont venus les décoller. La circulation a pu reprendre tranquillement vers 09h30, a constaté Keystone-ATS sur place.

A noter que parmi les quatre militants se trouvait Guillermo Fernandez, un activiste fribourgeois qui s'était fait connaître fin 2021 en menant une grève de la faim devant le Palais fédéral, où il était resté durant 39 jours.

Former 100'000 personnes

De retour sur les autoroutes après plusieurs semaines d'absence, Renovate Switzerland réclame "une mobilisation générale" de la Confédération pour la rénovation thermique des bâtiments du pays. Une mesure "efficace et évidente" pour accélérer la transition écologique et sortir des énergies fossiles, écrit le mouvement dans son communiqué.

Pour rénover le parc immobilier, 100'000 personnes doivent être formées et engagées dans le secteur du bâtiment, estime Renovate Switzerland, qui demande au Conseil fédéral de débloquer quatre milliards de francs pour former cette main-d'oeuvre.

Les militants menacent de continuer leurs actions de blocage, tant que la Confédération ne leur aura pas donné "une réponse substantielle", poursuit leur communiqué.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11