La Liberté

30.07.2020

Quatre étudiants hongkongais en vertu de la loi sur la sécurité

Une nouvelle unité de sécurité nationale a été créée au sein de la police hongkongaise dans le cadre de la loi imposée par Pékin (archives). © KEYSTONE/AP/Kin Cheung
Une nouvelle unité de sécurité nationale a été créée au sein de la police hongkongaise dans le cadre de la loi imposée par Pékin (archives). © KEYSTONE/AP/Kin Cheung
Partager cet article sur:
30.07.2020

Quatre étudiants de Hong Kong impliqués dans un groupe indépendantiste dissous ont été arrêtés mercredi dans le cadre de la nouvelle loi sur la sécurité nationale. Il s'agit des premières arrestations visant des figures politiques depuis l'entrée en vigueur de la loi.

Les quatre étudiants arrêtés, trois hommes et une femme âgés de 16 à 21 ans, sont soupçonnés d'"organisation et d'incitation à la sécession", selon la police.

"Nos sources et notre enquête montrent que le groupe a récemment annoncé sur les réseaux sociaux la création d'une organisation qui prône l'indépendance de Hong Kong", a précisé un officier membre de la nouvelle unité de sécurité nationale créée au sein de la police hongkongaise.

Dans un communiqué, Student Localism, un groupe prônant l'indépendance et dissous en juin, a fait savoir que son ancien dirigeant Tony Chung, 19 ans, faisait partie des personnes arrêtées. Deux autres anciens membres du groupe ont été identifiés par des responsables politiques et des médias locaux.

La loi sur la sécurité nationale imposée par le régime communiste de Pékin sanctionne "la subversion, la sécession, le terrorisme et la collusion avec les forces étrangères".

Elle fait craindre à l'opposition pro-démocratie locale un grave recul des libertés en vigueur dans l'ancienne colonie britannique de 7,5 millions d'habitants, rétrocédée à la Chine en 1997.

ats, afp

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00