La Liberté

06.06.2020

Le premier match du monde d'après

Une victoire probante pour Johan Djourou et Neuchâtel Xamax à Genève. © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Une victoire probante pour Johan Djourou et Neuchâtel Xamax à Genève. © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Partager cet article sur:
06.06.2020

Un stade, deux équipes et un match. Pour la première fois depuis le mois de février, des équipes professionnelles se sont affrontées en Suisse samedis. A Genève, Neuchâtel a battu 3-0 Servette.

La sensation est étonnante. Pour les joueurs, mais aussi pour les observateurs. Ils sont rares à être autorisés. Les délégations des équipes et quelques médias triés sur le volet, en somme. En Suisse romande, la première "affiche" amicale voyait Servette recevoir Neuchâtel Xamax dans un Stade de Genève aux sièges grenat flambant neufs. La caisse de résonance a belle allure.

A deux semaines de la reprise de la Super League, il s'agit encore de prendre ses marques. Rien n'est vraiment normal. Les Xamaxiens ont par exemple fait les 137 km entre la Maladière et la Praille en voiture personnelle. Plusieurs protocoles sanitaires sont également à respecter, dans la lignée de ceux que l'on a déjà vu en Allemagne (les équipes entrent séparément sur la pelouse, les remplaçants dans les tribunes...).

Et puis, plus aucun bruit n'est masqué par la foule. "Il faut s'habituer aux sons, souligne Raphaël Nuzzolo. On sent la différence. Il faut trouver des solutions entre nous pour trouver cette motivation qui vient parfois avec les supporters." Cela peut aussi constituer une arme supplémentaire: "On entend plus l'adversaire, sourit l'attaquant. Les anciens comme nous peuvent gratter deux ou trois infos et essayer de déceler les faiblesses de l'adversaire."

Xamax a pu faire la différence

Pour ce qui est du football, il y a encore une certaine marge de progression. A la Praille, le rythme n'a sans doute pas été celui d'un match de Super League. "Après 20 ou 25 minutes, beaucoup de joueurs me disaient qu'ils étaient fatigués, atteste Anthony Sauthier. Les premiers matchs seront sans doute un peu plus mous par rapport à avant l'interruption. Mais ensuite, on s'habituera."

Pour Servette, il le faudra. Car grâce à des buts de Dugourd et des penaltys d'Haile Selassie et Mulaj, Xamax en a profité pour faire la différence en seconde période dans une rencontre où Servette avait reposé certains de ses cadres (notamment Frick, Rouiller et Stevanovic). Côté neuchâtelois, seul Gaëtan Karlen manquait à l'appel (il a signé à Sion dès le 1er juillet), alors que Xavier Kouassi et Johan Djourou ont déjà semblé offrir une certaine stabilité.

Le Lausanne-Sport a également disputé un match amical samedi. L'équipe de Giorgio Contini s'est inclinée 2-0 sur le terrain de Young Boys. Dans une rencontre qui s'est jouée en quatre périodes de trente minutes, Nsame et Fassnacht ont marqué pour les Bernois.

ats

Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00