La Liberté

17.09.2020

Le monde de la musique et de la politique à Lausanne jeudi soir

Laurence Desarzens, présidente du jury fédéral du Prix de musique, ici aux Docks à Lausanne, montera sur la scène de l'Opéra à Lausanne jeudi soir. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Laurence Desarzens, présidente du jury fédéral du Prix de musique, ici aux Docks à Lausanne, montera sur la scène de l'Opéra à Lausanne jeudi soir. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Munie d’une pelle qu'elle a transformé en instrument, Erika Stucky et son comparse se sont lancés dans une interprétation d’un morceau de Jimmy Hendrix avant de finir en yodle. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Munie d’une pelle qu'elle a transformé en instrument, Erika Stucky et son comparse se sont lancés dans une interprétation d’un morceau de Jimmy Hendrix avant de finir en yodle. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Le conseiller fédéral Alain Berset a notamment évoqué l'effet "toxique" de la pandémie de coronavirus sur la musique. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Le conseiller fédéral Alain Berset a notamment évoqué l'effet "toxique" de la pandémie de coronavirus sur la musique. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
La rappeuse Big Zis s'est notamment produite sur scène durant la cérémonie. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
La rappeuse Big Zis s'est notamment produite sur scène durant la cérémonie. © KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Partager cet article sur:
17.09.2020

Erika Stucky a reçu le Grand Prix de musique des mains d'Alain Berset jeudi à l'Opéra de Lausanne. "Un choix qui s'est imposé clairement", a dit Laurence Desarzens, présidente de jury fédéral de musique.

Dans la salle, l’ancienne conseillère fédérale Ruth Dreifuss a assisté à la cérémonie, comme Isabelle Chassot, directrice de l'Office fédéral de la culture. Le public, trié sur le volet, portait un masque en tissu rouge offert par l'Opéra à l’entrée.

Pendant la cérémonie, plusieurs lauréats se sont produits sur scène comme la Romande Emilie Zoe, la rappeuse Big Zis, le pianiste Francesco Piemontesi ou le guitariste Christy Doran en duo avec la lauréate du Grand Prix suisse de musique, Erika Stucky.

De Hendrix au Yodle

Munie d’une pelle qu'elle a transformé en instrument, Erika Stucky et son comparse se sont lancés dans une interprétation d’un morceau de Jimmy Hendrix avant de finir en yodle, après avoir invoqué Krishna. Peu avant, elle a réagi vivement quand Alain Berset lui a remis son prix : "La Haut-Valaisanne en moi ne peut pas l'accepter - "tellement de fric", mais l'Américaine elle ne boude pas sa joie - "I'm so happy, I accept that price so much".

Quand Alain Berset a parlé de la Haut-Valaisanne, il a mentionné que les personnes qui avaient assisté à son concert au Pavillon suisse de l'Expo 2010 à Shangaï ne s'en étaient toujours pas remis. Le ton est devenu ensuite plus sérieux quand il a évoqué l'effet "toxique" de la pandémie sur la musique : "les mesures du Conseil fédéral ne soignent pas tout". Avant de rebondir sur la confiance qu’il avait dans ce secteur, "dans sa capacité d'innover, de créer, de déranger et de trouver de nouveaux chemins qui ne sont pas sans issue".

L'humoriste Vincent Veillon et la journaliste Claire Mudry ont piloté cette soirée en allemand et en français, où 5 prix, dotés de montants importants, ont être remis à Erika Stucki (100'000 francs) et aux 14 autres lauréats (25'000 francs chacun).

Coup d'envoi de Label Suisse

Cette remise de prix ouvre le festival Label Suisse qui se tient tous les deux ans à Lausanne. La musicienne Erika Stucky jouera vendredi soir au Docks avec la fanfare balkanique du Traktorkestar, une formation qui a déjà accompagné Stephan Eicher.

Parmi les quinze lauréats du Prix suisse de Musique 2020, cinq autres se produiront également pendant le festival: le saxophoniste et performeur veveysan Antoine Chessex, l'improvisateur biennois et joueur d'instrument à vent Hans Koch, l'ensemble à géométrie variable du Swiss Chamber Concerts, la chanteuse et guitariste lausannoise Emilie Zoé et le compositeur, pédagogue et musicologue bâlois Rudolf Kelterborn.

La soixantaine de concerts programmés entre vendredi et dimanche auront lieu comme prévu. Le port du masque est dorénavant obligatoire sur tous les sites du festival. Pour se conformer aux nouvelles règles sanitaires dans le canton de Vaud, Label Suisse a annulé les after-parties qui étaient prévues au D! Club: le canton a en effet décidé mercredi de fermer les boîtes de nuit pour lutter contre le coronavirus.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00