La Liberté

19.08.2019

Le Japon inscrit un déficit commercial en juillet

Le Japon a enregistré un déficit commercial en juillet, sous l'effet d'une nouvelle baisse de ses exportations, surtout à destination de l'Asie et principalement de la Chine, sur fond du ralentissement de l'économie mondiale et de la guerre commerciale sino-américaine (archives). © KEYSTONE/AP/KOJI SASAHARA
Le Japon a enregistré un déficit commercial en juillet, sous l'effet d'une nouvelle baisse de ses exportations, surtout à destination de l'Asie et principalement de la Chine, sur fond du ralentissement de l'économie mondiale et de la guerre commerciale sino-américaine (archives). © KEYSTONE/AP/KOJI SASAHARA


19.08.2019

Le Japon a enregistré un déficit commercial en juillet, sous l'effet d'une nouvelle baisse des exportations, surtout à destination de l'Asie et principalement de la Chine, sur fond du ralentissement de l'économie mondiale et de la guerre commerciale sino-américaine.

Le solde des échanges de marchandises s'est contracté de 9,8% sur un an pour atteindre -249,6 milliards de yens (-2,3 milliards de francs), contre un déficit de 227,4 milliards de yens en juillet 2018, selon des chiffres publiés lundi par le ministère des Finances.

Il s'agit du troisième déficit commercial mensuel du Japon cette année, après janvier et mai.

Les exportations japonaises sont systématiquement en recul (en valeur) depuis décembre 2018 et juillet n'a pas fait exception, les expéditions de biens ayant fléchi de 1,6% à 6643,2 milliards de yens. Toutefois, pour la première fois en neuf mois, elles ont légèrement progressé en volume.

On constate notamment une baisse de 8,3% en valeur des expéditions à destination de l'Asie, avec -9,3% vers la Chine et -6,9% vers la Corée du Sud.

Le déclin des exportations nippones vers la Corée du Sud a déjà commencé l'an dernier, dans le contexte du ralentissement de la conjoncture mondiale. Mais le phénomène pourrait encore s'amplifier dans les mois à venir en raison des restrictions commerciales que les deux pays se sont récemment infligées, sur fond de contentieux liés à la colonisation de la Corée par le Japon (1910-1945).

Les inquiétudes sur la croissance mondiale ont aussi fait grimper le yen, une valeur refuge pour les investisseurs, ce qui amoindrit la compétitivité des exportations nippones.

Exportations vers les USA

Les expéditions vers les Etats-Unis ont toutefois augmenté le mois dernier (+8,4%), tout comme le surplus commercial du Japon par rapport à la première économie mondiale (+15,6% sur un an). Le fait que le Japon exporte plus vers l'Amérique de Trump qu'il n'importe est vu d'un mauvais oeil par le président américain qui cherche à rééquilibrer les échanges avec Tokyo.

Le Japon a aussi enregistré une hausse de 2,2% de ses expéditions vers l'Union européenne, bien qu'elles aient légèrement fléchi vers l'Allemagne (-0,9%) ou stagné vers le Royaume-Uni.

Le pays a aussi moins importé de marchandises en valeur le mois dernier (-1,2% à 6892,8 milliards de yens), notamment à cause d'une baisse de la facture d'achat de produits pétroliers. Ont aussi reflué les importations de matières chimiques et composants électroniques.

ats, awp, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00