La Liberté

04.08.2020

Le coronavirus emporte le tournoi de Madrid

Rafael Nadal s'est déjà imposé cinq fois à Madrid. © KEYSTONE/EPA/LUKAS COCH
Rafael Nadal s'est déjà imposé cinq fois à Madrid. © KEYSTONE/EPA/LUKAS COCH
Partager cet article sur:
04.08.2020

Le tournoi Masters 1000 de Madrid, prévu du 12 au 20 septembre, n'aura pas lieu cette année, ont annoncé mardi ses organisateurs.

Sa tenue avait été déconseillée par les autorités régionales compte tenu de la situation sanitaire.

Encore un coup dur pour le circuit! Reporté en mai, très hypothétique depuis la nouvelle flambée de l'épidémie de Covid-19 en Espagne, le tournoi de Madrid. Un très mauvais signal pour le délicat enchaînement US Open - Roland-Garros.

La pandémie a eu raison d'un des événements majeurs de la saison sur terre battue, le rendez-vous madrilène, prévu dans la foulée de l'US Open (31 août-13 septembre) et qui devait servir de tremplin à un Roland-Garros lui aussi reporté à l'automne (27 septembre-11 octobre) au lieu de juin habituellement.

"Après avoir examiné la situation pendant des mois, les organisateurs du Mutua Madrid Open se sont vus obligés d'annuler le tournoi à cause de la difficile conjoncture que continue de provoquer le Covid-19 à tous les niveaux", justifient les organisateurs dans un communiqué.

Cette annonce était attendue et va dans le sens de la recommandation du gouvernement de la région de Madrid, qui avait demandé à ce que "le tournoi n'ait pas lieu à cause de l'évolution actuelle du Covid-19" en Espagne, selon un communiqué des organisateurs publié samedi dernier.

La réapparition dans le pays de foyers épidémiques a amené les organisateurs à douter de la tenue du tournoi "sans complications sanitaires qui affecteraient joueurs, public et employés", avaient-ils regretté.

L'Espagne déplore un bilan de 28'472 morts du coronavirus pour un total de 297'054 cas positifs.

Seul Rome avant Roland

Comme d'autres joueurs de premier plan, Rafael Nadal, no 2 mondial cinq fois titré à Madrid (2005, 2010, 2013, 2014, 2017), avait annoncé sa participation au tournoi.

Pour l'Espagnol et les autres spécialistes de la terre battue, il ne reste donc que le Masters 1000 de Rome (20-27 septembre), pour espérer retrouver des repères avant les Internationaux de France... si ces compétitions sont maintenues.

Les circuits ATP (masculin) et WTA (féminin) "étudient des modifications des calendriers provisoires 2020 en ce qui concerne les événements suivant l'US Open", précisent d'ailleurs les deux circuits dans un communiqué publié après l'annonce de l'annulation du tournoi de Madrid.

Car la pandémie n'a semble-t-il pas fini d'ébranler la saison. Déjà amputé de nombreux tournois dont celui de Wimbledon, le calendrier ATP doit désormais reprendre le 22 août avec le Tournoi de Cincinnati.

Ce Masters 1000 est exceptionnellement organisé à New York cette année, en prélude à l'US Open, maintenu du 31 août au 13 septembre, à huis clos et sans ses qualifications.

Mais une menace plane toujours sur l'habituel dernier Grand Chelem de l'année, alors que la pandémie frappe les Etats-Unis de plein fouet. De nombreux joueurs, dont le no 1 mondial Novak Djokovic, ont d'ailleurs émis des doutes quant à leur participation.

La no 1 mondiale australienne Ashleigh Barty a elle d'ores et déjà annoncé qu'elle déclarait forfait pour l'US Open, en citant les "risques importants" liés au virus.

Le tournoi de Washington, prévu une semaine avant celui de Cincinnati, a lui été annulé fin juillet, les organisateurs mettant en exergue "l'évolution inquiétante de la situation en matière de santé et de sécurité" aux Etats-Unis.

ats, afp

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00