La Liberté

07.07.2020

L'Australie reconfine Melbourne, flambée des cas aux Etats-Unis

Des distributions de nourriture ont commencé dans certains quartiers de Melbourne, ville placée à nouveau en confinement après une résurgence des cas Covid. © KEYSTONE/EPA/JAMES ROSS
Des distributions de nourriture ont commencé dans certains quartiers de Melbourne, ville placée à nouveau en confinement après une résurgence des cas Covid. © KEYSTONE/EPA/JAMES ROSS
Partager cet article sur:
07.07.2020

L'inquiétude face à la recrudescence de la pandémie du Covid-19 se renforce en Australie. Plus de cinq millions de personnes ont reçu mardi l'ordre de rester confinées à Melbourne, deuxième ville du pays. Les Etats-Unis continuent de battre des records d'infections.

Le reconfinement à Melbourne, qui a fait état de 191 nouveaux cas en 24 heures, prendra effet à compter de minuit la nuit prochaine pour une durée d'au moins six semaines, a annoncé le Premier ministre de l'Etat de Victoria, Daniel Andrews. Selon lui, il s'agit de la seule solution possible, sinon, il y aura " potentiellement des milliers et des milliers de cas" supplémentaires.

La plupart des élèves suivront à nouveau un enseignement à distance, tandis que les restaurants ne pourront plus servir que des plats à emporter. Phoebe Askham, barmaid à l'Hotel Lincoln, est inquiète: "Je viens d'être embauchée et les nouvelles restrictions signifient que je vais perdre mon emploi et me retrouver de nouveau sans salaire", a-t-elle confié à la chaîne locale 7News.

Depuis mardi minuit, tout l'Etat de Victoria est isolé du reste du pays après la fermeture de ses frontières. Des policiers et des militaires surveillent des dizaines de points de passage avec les autres Etats à l'aide de drones et d'avions.

"Jusqu'aux genoux"

Les Etats-Unis ont de leur côté enregistré lundi près de 55'000 nouveaux cas et franchi la barre des 130'000 morts. Le pays est encore "enfoncé jusqu'aux genoux" dans l'épidémie, a confié le directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses, Anthony Fauci.

Selon lui, il faut agir immédiatement pour enrayer la résurgence actuelle, notamment dans l'ouest et le sud du pays, alors que le président Donald Trump continue pourtant d'affirmer que la crise est "sur le point" de s'achever, s'attirant l'ire de nombreux élus.

Les Etats-Unis sont le pays le plus touché du monde par la pandémie, à la fois en nombre de cas (2'931'142) et de décès (130'248), selon le décompte de l'université Johns Hopkins.

Dans ce contexte de recrudescence de la pandémie, plus de 230 scientifiques internationaux ont alerté sur "la transmission aérienne du Covid-19", soit la suspension des particules virales dans l'air, et non seulement par la projection de gouttelettes (par la toux, l'éternuement et la parole) sur le visage d'autrui ou des surfaces.

Ils ont par conséquent recommandé une ventilation vigoureuse des espaces publics intérieurs.

L'Inde n'a pas encore atteint le pic

Le nombre de contaminations connaît aussi un embrasement en Inde, troisième pays au monde en nombre de cas déclarés et qui a franchi mardi la barre des 20'000 morts. L'épidémie est particulièrement virulente dans les grandes villes indiennes de Bombay, Delhi et Chennai.

Les spécialistes escomptent que le pic ne sera pas atteint avant plusieurs semaines, malgré deux mois d'un confinement brutal. Dans l'agglomération de Bombay, qui représente à elle seule près d'un quart des 20'160 décès, les autorités ont inauguré mardi quatre hôpitaux de campagne supplémentaires, dont un de 700 lits construit sur un hippodrome.

La tendance demeure également inquiétante dans plusieurs pays d'Amérique latine. L'Argentine a enregistré lundi 75 décès dus au nouveau coronavirus, un record journalier depuis le début de la pandémie. La capitale Buenos Aires et sa région métropolitaine, où vivent 14 millions de personnes et où se concentrent plus de 90% des cas de contamination, a été à nouveau placée en confinement strict du 1er au 17 juillet.

Bac en Chine

Au milieu de ce sombre tableau, une nouvelle positive est arrivée de Chine: l'annonce mardi de zéro nouveau malade du Covid-19 sur les 24 dernières heures dans la capitale chinoise, une première depuis un rebond épidémique le mois dernier qui avait avivé les craintes d'une deuxième vague. Dans ce contexte, 11 millions de lycéens chinois entament mardi les épreuves du bac.

L'Europe, où l'évolution de la pandémie semble également maîtrisée, s'inquiète tout de même d'une résurgence des cas, conduisant la mise en place de nouvelles restrictions locales.

En Espagne, les autorités sanitaires se disent "très préoccupées" par la reprise de l'épidémie dans une région de 200'000 habitants en Catalogne, à l'instar d'une autre région côtière en Galice.

Sur le front économique, l'impact de la crise sanitaire sur le PIB de la zone euro sera pire que prévu, a averti mardi la Commission européenne. Il devrait chuter de 8,7% en 2020 avant de rebondir en 2021 (+6,1%).

ats, afp

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00