La Liberté

18.02.2020

HSBC Suisse a retrouvé les chiffres noirs en 2019

Le groupe basé à Londres mais actif à travers le monde est engagé dans un vaste plan de réduction de coûts et de remaniement de sa direction (archives). © KEYSTONE/AP/FRANCOIS MORI
Le groupe basé à Londres mais actif à travers le monde est engagé dans un vaste plan de réduction de coûts et de remaniement de sa direction (archives). © KEYSTONE/AP/FRANCOIS MORI
Le groupe basé à Londres mais actif à travers le monde est engagé dans un vaste plan de réduction de coûts et de remaniement de sa direction (archives). © KEYSTONE/AP/FRANCOIS MORI
Le groupe basé à Londres mais actif à travers le monde est engagé dans un vaste plan de réduction de coûts et de remaniement de sa direction (archives). © KEYSTONE/AP/FRANCOIS MORI
Partager cet article sur:
18.02.2020

HSBC Private Bank (Suisse) a connu un exercice 2019 plus favorable que le précédent. La filiale helvétique du géant bancaire britannique a dégagé un bénéfice avant impôts de 91 millions de dollars (89 millions de francs), après une perte de 77 millions subie en 2019.

L'essentiel de ce résultat a été porté par la division de banque privée Global Private Banking, coeur de métier en Suisse, dont le résultat avant impôts s'est envolé à 90 millions de dollars, contre une perte de 100 millions précédemment, selon les indications contenues dans le rapport annuel.

L'unité Commercial Bank a bouclé l'exercice sur un bénéfice avant impôts de 7 millions, mieux que les 5 millions de dollars de 2018 (+40%). La division administrative Corporate Centre a plongé dans les chiffres rouges à hauteur de 2 millions, alors qu'elle avait dégagé auparavant un solide résultat de 20 millions de dollars.

Lors de l'exercice écoulé, HSBC Suisse a réglé ses deux plus importants litiges. La filiale suisse est parvenue à trouver un accord avec le Département américain de la justice (DoJ) dans l'épineux dossier concernant sa clientèle aux Etats-Unis. Le règlement du conflit lui en coûtera 192,35 millions de dollars.

La banque basée à Genève a reconnu avoir détenu pour le compte de clients, entre 2000 et 2010, des avoirs non déclarés au fisc américain d'une valeur de 1,26 milliard de dollars, avait indiqué le DoJ en décembre.

Pas de commentaire sur la restructuration

L'affaire belge constitue le deuxième dossier liquidé en 2019. Le groupe HSBC a accepté une amende de 294,4 millions d'euros (313 millions de francs au cours actuel) pour clore une enquête ouverte en 2014 pour "fraude fiscale grave" et "blanchiment d'argent", selon les annonces du parquet de Bruxelles en août. La filiale suisse était accusée d'avoir aidé des centaines de clients, principalement des négociants en diamants, à tromper l'Etat belge.

Le groupe HSBC, dont le bénéfice net a plongé de 53% l'année dernière, a annoncé dans la matinée un sévère plan de restructuration, avec la suppression de 35'000 emplois dans le monde à la clé, sur un effectif total de 235'000. Contactée par AWP, la filiale suisse n'a pas souhaité commenter les éventuelles implications sur territoire helvétique.

Noel Quinn, directeur général intérimaire du groupe, a évoqué une réduction des activités aux Etats-Unis et en Europe, sans citer de marchés en particulier. Le mastodonte bancaire avait déjà engagé l'an dernier la suppression de 2% de ses effectifs, soit 4700 postes.

ats, awp, afp

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00