La Liberté

15.10.2021

Genève en plein doute, Gottéron euphorique

Sprunger et Gottéron ont signé leur 8e succès d'affilée en championnat © KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE
Sprunger et Gottéron ont signé leur 8e succès d'affilée en championnat © KEYSTONE/ALESSANDRO DELLA VALLE
Partager cet article sur:
15.10.2021

La série victorieuse de Fribourg-Gottéron en National League se poursuit. A domicile, les Dragons ont dominé Genève-Servette 2-0 pour signer leur huitième succès consécutif.

Qu'écrire qui n'a pas déjà été écrit sur cette équipe fribourgeoise en ce moment? Au fur et à mesure des matches, les joueurs de Christian Dubé ne perdent pas le cap. Et à la question de savoir quand les Dragons vont bien finir par tomber sur un os, la réponse est pour l'heure impossible à donner.

On imaginait que la venue d'Aigles en mal de points aurait de quoi poser des problèmes aux Fribourgeois. Que cet impérieux besoin d'aller mieux ferait jouer les Genevois avec un sentiment d'urgence pas forcément inutile. Or, la partie a ressemblé à ce que l'on voit depuis quelques semaines, avec un Fribourg en confiance et un Genève hésitant.

Cette fébrilité s'est matérialisée à la 15e lorsque Smons a pataugé à la ligne bleue avant de voir Marchon le déborder comme une génisse regardant passer le TGV. Après un premier tir de Sprunger sur Descloux, c'est Jörg qui a pu ouvrir la marque devant une cage presque déserte.

Le capitaine des Dragons s'est encore mis en évidence à la 34e avec un débordement initié par une feinte "à l'ancienne", enchaîné avec une passe parfaite pour DiDomenico. Après cette deuxième réussite fribourgeoise, les hommes de Pat Emond se sont montrés un peu plus incisifs et créatifs. Malheureusement, cette poussée n'a pas eu de répercussion au tableau d'affichage.

Un samedi crucial pour le GSHC

Pendant que les Dragons évoluent au-dessus des nuages, les Aigles continuent leur vol en rase-mottes. La réception de Rapperswil samedi aux Vernets revêt une importance critique pour Pat Emond. Même si le coach doit faire face à des absences importantes, force est de constater que le GSHC a besoin d'un électrochoc. On savait que les étrangers tiraient l'équipe, on a vu que les Servettiens avaient de la peine à régater avec des importés muets.

La présence de Smirnovs en première ligne avec Filppula et Winnik n'a pas eu l'effet escompté et avec l'absence de Miranda, on se demande bien qui Emond pourrait bien placer en compagnie de ses deux fers de lance. Peut-être que Joel Vermin serait une solution. Toujours est-il qu'il faudra bien trouver un moyen de se sortir de ce trou du côté du GSHC, qui en est à cinq défaites de suite.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00