La Liberté

09.04.2020

Des milliers d'oiseaux tués par les vents violents en Grèce

Au Sud-Est de l'Europe, la Grèce sert de passage à des centaines de milliers d'oiseaux migrateurs qui survolent chaque année la Méditerranée au printemps ou en automne (photo d'illustration). © KEYSTONE/EPA/FRIEDEMANN VOGEL
Au Sud-Est de l'Europe, la Grèce sert de passage à des centaines de milliers d'oiseaux migrateurs qui survolent chaque année la Méditerranée au printemps ou en automne (photo d'illustration). © KEYSTONE/EPA/FRIEDEMANN VOGEL
Partager cet article sur:
09.04.2020

Des "dizaines de milliers" de martinets et hirondelles ont été découverts morts ces derniers jours en Grèce à cause de vents violents, ont indiqué jeudi des ornithologues. Ils migraient de l'Afrique vers l'Europe du Nord.

"Ces trois derniers jours en raison de vents violents du Nord surtout en mer Egée, des milliers de petits oiseaux (...) ont été retrouvés morts ou grièvement blessés", a déploré à l'AFP Maria Ganoti, responsable d'Anima, association de protection de la faune sauvage.

"C'est un grand désastre", a-t-elle ajouté. Des oiseaux morts ont été découverts sur les rues d'Athènes, les balcons des appartements de la capitale ou en province, au bord d'un lac près de Nauplie en Péloponnèse, sur les îles de la mer Egée ou dans le Nord du pays, a-t-elle souligné.

Nuit "désastreuse"

Selon l'association grecque des ornithologues "la nuit du 5 au 6 avril était désastreuse pour les oiseaux migrateurs en raison de forts vents, des températures basses et de la pluie dans certaines régions du pays".

"Des vents du Sud ont poussé des nuées d'oiseaux dans le Nord de l'Afrique où ils se sont confrontés aux courants de vent du Nord de la mer Egée, surtout dans l'archipel de Cyclades. Pour y échapper, ces oiseaux épuisés, surtout hirondelles et martinets qui se nourrissent d'insectes volants, se sont dirigés en Grèce continentale", explique cette association dans un communiqué.

Elle a appelé citoyens et conducteurs à "faire attention dans les rues où se posent souvent ces espèces épuisées après avoir parcouru de milliers de kilomètres". Au Sud-Est de l'Europe, la Grèce sert de passage à des centaines de milliers d'oiseaux migrateurs qui survolent chaque année la Méditerranée au printemps ou en automne.

ats, afp

Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00