La Liberté

14.07.2020

Décès d'une recrue lors d'une marche à Isone (TI)

Alerte Info © Keystone
Alerte Info © Keystone
Une recrue de l'école de grenadiers à Isone (TI) est décédée lors d'un exercice de marche mardi matin (archives). © KEYSTONE/GAETAN BALLY
Une recrue de l'école de grenadiers à Isone (TI) est décédée lors d'un exercice de marche mardi matin (archives). © KEYSTONE/GAETAN BALLY
Une recrue de l'école de grenadiers à Isone (TI) est décédée lors d'un exercice de marche mardi matin (archives). © KEYSTONE/GAETAN BALLY
Une recrue de l'école de grenadiers à Isone (TI) est décédée lors d'un exercice de marche mardi matin (archives). © KEYSTONE/GAETAN BALLY
Partager cet article sur:
14.07.2020

Une recrue de l’école de grenadiers à Isone (TI) a perdu la vie mardi matin lors d'une marche. Le militaire a été retrouvé sans vie après une brève opération de recherche, mais n’a pas pu être réanimé, a indiqué l'armée dans un communiqué.

Les recrues effectuaient une marche de performance individuelle de 6,5 kilomètres sur une route de la place d’armes. A l’arrivée, une des recrues manquait à l’appel. Elle a été retrouvée sans vie sur le bord du parcours après une courte opération de recherche.

Malgré les efforts de réanimation des cadres et l’arrivée rapide sur place d’une équipe de la REGA, la recrue n’a pas pu être sauvée. La famille a été informée et bénéficie d'un soutien psychologique de même que ses camarades de section.

Sélection pour l'élite

Le militaire portait un sac de 15 kilos, un paquetage plutôt léger, a précisé à la radio SRF le porte-parole de l'armée Stefan Hofer. La justice militaire a ouvert une enquête. L'école de recrues avait commencé le 6 juillet.

La formation des grenadiers exige une excellente forme physique des candidats, a-t-il précisé à Keystone-ATS. Les critères de sélection sont sévères: les jeunes doivent obtenir un minimum de 90 points lors des épreuves de sélection pour faire partie de l'élite de l'armée.

A cela s'ajoute un test d'aptitude de deux jours suivi d'une nouvelle sélection durant plusieurs semaines lors de l'école de recrue. Les inscrits sont enfin soumis à des examens médicaux et psychologiques.

Huit décès

Durant les trois dernières décennies, au moins huit jeunes sont décédés durant l'école de recrues. Le dernier cas remonte à 2012, lorsqu'une recrue avait été victime d'un arrêt cardiaque à Bière (VD). Plusieurs autres sont décédés de méningite.

En 1996, la justice militaire avait condamné un commandant de compagnie à deux mois de prison avec sursis pour homicide par négligence. Il avait conduit une marche en 1993 au cours de laquelle une recrue de 20 ans était morte. Il avait obligé le militaire de 113 kilos à poursuivre l'exercice alors qu'il était complètement épuisé. Les faits s'étaient déroulés près d'Aigle (VD).

ats

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00