La Liberté

15.06.2021

Allemagne: inflation en mai confirmée à 2,5%

La Banque fédérale d'Allemagne voit l'économie allemande démarrer une phase de "forte reprise". (archives) © KEYSTONE/EPA/SASCHA STEINBACH
La Banque fédérale d'Allemagne voit l'économie allemande démarrer une phase de "forte reprise". (archives) © KEYSTONE/EPA/SASCHA STEINBACH
Partager cet article sur:
15.06.2021

La hausse des prix a bien poursuivi son accélération en mai en Allemagne, s'établissant à 2,5% sur un an alors que le pays sort de la récession, selon des chiffres définitifs publiés mercredi par l'Office de statistique Destatis.

L'indicateur a augmenté pour le cinquième mois d'affilée depuis la fin de la baisse temporaire de la TVA, pour atteindre son plus haut niveau depuis septembre 2011, selon Destatis qui confirme ses estimations de fin mai.

Sur un mois, l'inflation s'établit à 0,5%, ajoute l'institut.

L'inflation a été tirée par les prix de l'énergie qui se sont appréciés en mai de 10% sur un an en raison notamment de la facturation depuis janvier de chaque tonne de CO2 émise par les transports et les habitations. Sans les prix de l'énergie, l'indicateur affiche une hausse d'1,8% sur un an.

La Banque fédérale d'Allemagne voit l'économie allemande démarrer une phase de "forte reprise" et a relevé en conséquence sa prévision de croissance pour l'année 2021 à 3,7%.

Cela va s'accompagner, côté hausse des prix, d'un pic temporaire à 4% en fin d'année, avant un tassement attendu à partir de 2022 alors que plusieurs effets temporaires auront expiré.

L'indice des prix harmonisé, qui sert de référence au niveau européen, a lui affiché une hausse de 2,4% sur un an en mai, a encore confirmé Destatis.

Il dépasse ainsi pour le troisième mois de suite l'objectif de la Banque centrale européenne d'une inflation "proche mais inférieure à 2%" dans la zone euro.

Lors de sa réunion de juin, la BCE, présidée par Christine Lagarde, a relevé à 1,9% sa projection d'inflation sur l'année pour la zone euro.

Cependant l'indicateur hors hausse des prix de l'énergie et des denrées alimentaires devrait rester éloigné de l'objectif de l'institut jusqu'en 2023. Cela a justifié sa décision de poursuivre les mois qui viennent une politique monétaire très accommodante.

ats, awp, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00