La Liberté

Prison pour les deux agresseurs du carnaval

Deux hommes ont écopé de peines partiellement fermes après avoir tabassé un noctambule lors de l’édition 2020 du carnaval des Bolzes. Ils l'avaient laissé pour mort dans les escaliers bordant le pont du Milieu.

Les deux agresseurs avaient violemment passé à tabac leur victime près du pont du Milieu, dans les escaliers conduisant au bord de la Sarine. © Aldo Ellena
Les deux agresseurs avaient violemment passé à tabac leur victime près du pont du Milieu, dans les escaliers conduisant au bord de la Sarine. © Aldo Ellena

MRZ

Publié le 01.04.2022
Partager cet article sur:

Deux ans de prison, dont six mois ferme à purger en semi-détention. Telle est la peine que le Tribunal de la Sarine a infligée vendredi à chacun des deux individus ayant violemment agressé un noctambule en marge du carnaval des Bolzes le 23 février 2020. Agés d’une vingtaine d’années tout comme le jeune homme qu’ils avaient laissé pour mort dans les escaliers bordant le pont du Milieu, ils devront aussi verser à leur victime plusieurs dizaines de milliers de francs destinés notamment à couvrir ses frais médicaux, ainsi qu’à l’indemniser pour le tort moral qu’il a subi.

Les juges se sont appuyés sur les déclarations constantes de la victime, ainsi que sur celles d’un témoin ayant assisté au passage à tabac, pour arriver à la conclusion que les agresseurs avaient agi sans aucune raison valable, s’acharnant en duo contre un adversaire isolé et rapidement mis hors d’état de se défendre. Quand bien même celui-ci se serait montré un peu envahissant, il leur aurait suffi de s’en aller plutôt que d’agir comme ils l’ont fait, a conclu le président du tribunal Benoît Chassot.

==> Détails dans l’édition de samedi de «La Liberté»

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11