La Liberté

21.10.2021

Feu vert pour la pisciculture

Feu vert pour la pisciculture © La Liberté
Feu vert pour la pisciculture © La Liberté

PC

Partager cet article sur:

Le Conseil d'Etat fribourgeois propose de relancer les installations d'alevinage à l'arrêt depuis 2017. Un projet de décret sera présenté courant 2022. Le Grand Conseil aura le dernier mot dans quelques jours.

Le Conseil d’Etat fribourgeois dit oui à un redémarrage de la pisciculture staviacoise. Alors qu’il proposait, en décembre 2019 d’abandonner la culture d’alevins et de la confier à la pisciculture de Colombier (NE), l’exécutif cantonal fait machine arrière. Il répond positivement à une motion populaire en ce sens lancée par des citoyens broyards, a appris La Liberté. Le rapport de la commission d’enquête parlementaire (CEP) du Grand Conseil, présenté le mois dernier, réclamait également un redémarrage des installations, sommairement estimé à environ 1,4 million de francs.

La motion populaire déposée en février 2020 exige que le canton de Fribourg exploite lui-même les installations de repeuplement des cours d’eau. Le Conseil d’Etat propose de repousser une modification de loi cantonale sur la pêche, afin que ce changement législatif «ne prolonge pas la période d’incertitude» du bâtiment de la pisciculture d’Estavayer. Ceci d’autant plus que le but poursuivi par les motionnaires est bien de réouvrir la pisciculture d’Estavayer. Cette réponse, envoyée aux députés, permettra au Grand Conseil de prendre une décision rapide, lors de sa session de novembre.

Inaugurée en 2016, la pisciculture d’Estavayer a coûté plus de deux millions de francs à ce jour mais elle n’a jamais fonctionné. Le rapport de la CEP sur ce fiscao pointait des responsabilités à tous les niveaux de l’Etat.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00