La Liberté

02.09.2020

L'ex-boursier de Belfaux devant le Tribunal pénal économique

L'ex-boursier de la commune de Belfaux, en détention préventive depuis un an, est accusé d’avoir dérobé près de six millions de francs de la caisse communale de Belfaux entre 2004 et 2019. © La Liberté/ Alain Wicht
L'ex-boursier de la commune de Belfaux, en détention préventive depuis un an, est accusé d’avoir dérobé près de six millions de francs de la caisse communale de Belfaux entre 2004 et 2019. © La Liberté/ Alain Wicht

ATS/NR

Partager cet article sur:

L'ex-boursier de Belfaux devra répondre de ses actes devant le Tribunal pénal économique. L’instruction a révélé que le prévenu avait détourné des fonds de la commune pour un montant total de quelque 5,8 millions de francs de 2005 à 2019.

 La procureure générale adjointe du canton de Fribourg a clos une instruction ouverte contre l’ex-boursier de Belfaux il y a un an. Il était alors reproché à l'individu, en fonction depuis 2001, d’avoir effectué des prélèvements indus au préjudice de la commune, a rappelé mercredi le Ministère public du canton de Fribourg.

Pour parvenir à ses fins, le prévenu a recouru à plusieurs artifices lui permettant de procéder à des prélèvements en espèces du compte bancaire de la commune. Des prélèvements essentiellement «justifiés» par des fausses factures, des ordres de virement frauduleux et des falsifications de la comptabilité communale.

Débiteurs fictifs

L'ex-boursier a créé notamment des débiteurs fictifs en doublant les factures réelles de fournisseurs, dont la comptabilisation se faisait généralement via un virement bancaire électronique, de copies de factures qu’il falsifiait pour pouvoir obtenir le montant correspondant dans la caisse.

Les détournements du prévenu ont servi à financer son train de vie. Ils ont également profité à des tiers qui lui étaient proches, précise le communiqué. Durant l'enquête, la procureure générale adjointe a fait bloquer des comptes bancaires du prévenu en Suisse pour une somme avoisinant 200'000 francs.

Détention préventive

La magistrate a séquestré aussi deux biens immobiliers dans le canton de Fribourg. Des demandes d’entraide internationale ont en outre été envoyées au Brésil et en Espagne. Ce qui a permis de séquestrer des valeurs patrimoniales à l'étranger, à savoir deux biens immobiliers et des avoirs sur des comptes bancaires.

Pour mémoire, l'ex-boursier se trouve en détention depuis le 26 août 2019. Prévenu d’abus de confiance, d’escroquerie par métier, de gestion déloyale, de gestion déloyale des intérêts publics, de faux dans les titres et de blanchiment d'argent, il bénéficie évidemment de la présomption d'innocence.

L’exécutif de Belfaux réagit

Le Conseil communal de Belfaux se dit lui, via communiqué, «soulagé de voir aboutir l’enquête pénale». Et indique que les autorités «continuent avec détermination leur travail de restauration des affaires communales». Les comptes 2019 seront présentés au Conseil général le 1er octobre. Et de souligner sa «volonté d’assumer sa part de responsabilité et faire toute la lumière sur les défaillances constatées en matière de contrôle».  

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00