La Liberté

Trop vieux pour devenir vert!

Publié le 26.11.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Bénéficiaire d’une retraite anticipée depuis peu de temps et propriétaire d’un bien immobilier, je souhaitais faire un effort pour l’environnement, pour mon épouse et moi-même, mais aussi pour les générations futures. Malheureusement, pour être compliqué, c’est compliqué, voire impossible.

En effet, après avoir demandé une analyse et un devis précis pour des panneaux photovoltaïques sur le toit de notre maison, je me suis tourné logiquement vers notre banque afin de bénéficier d’une partie d’un montant provenant d’une assurance vie prochainement à échéance et prévu pour un amortissement indirect.

La réponse de ma banque fut sans équivoque: désormais retraité, il faut payer tout nouvel investissement avec des fonds propres, ce que nous n’avons pas pour un tel projet.

Malgré les incitations politiques et financières de la Confédération et du canton pour la promotion des énergies renouvelables et aussi notre volonté de bien faire, il est triste de constater, en ce qui nous concerne, qu’à l’âge de la retraite, sans fonds propres, il n’est plus possible de réaliser des projets sur le toit de sa maison afin de lutter contre le réchauffement climatique.

Domenico Facciuto, Rossens

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11