La Liberté

Après l’accueil, le bonheur d’une naissance à Fribourg

Partager cet article sur:
03.06.2020

Chers lecteurs de La Liberté, aimeriez-vous savoir ce qui nous est arrivé depuis notre mésaventure à Courgevaux (voir article du 18 mai, «Yéniches refoulés de Courgevaux»)? Nous avons été accompagnés par la police cantonale et nous aimerions la remercier.

En effet, ces agents nous ont escortés avec cordialité depuis le départ jusqu’à l’arrivée en ville de Fribourg, où nous avons été reçus avec engagement par M. Nobs et ses agents de police. La communauté yéniche leur en est très reconnaissante.

Nous ne demandons pas la lune! Nous désirons juste être reconnus dans nos droits, comme minorité nationale depuis 1998, et inclus comme nomades dans le patrimoine national depuis 2018.

En plus, le 18 mars dernier, la Confédération, par le biais de l’Office fédéral de la culture ainsi que de la fondation Assurer l’avenir des gens du voyage de Suisse, a écrit une lettre officielle pour demander, en cette période du coronavirus, un accueil particulier de la part de toutes les communes en Suisse, car les temps sont durs pour les Yéniches, et aussi bien sûr pour nos sédentaires auxquels nous compatissons.

Et une bonne nouvelle, encore! La petite Lilya est née à Fribourg et elle y a vécu ses premiers jours avec ses heureux parents. Elle commence ainsi sa vie de Yéniche. Merci pour l’accueil de la ville de Fribourg.

James Gerzner, membre

de la communauté yéniche

présente dans le canton de Fribourg

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00